J’ai commencé la culture en 2015. je n’y connaissais rien, ou à peu près.Un des gros travail de la vigne, c’est la taille. J’ai commencé un peu au feeling, j’ai écouté les conseils de mes voisins, et j’ai aussi suivi une petite formation de quelques jours sur la « taille non mutilante ». J’y ai appris les flux de sève, les différents modes de taille, et beaucoup d’autres choses.
Si’ javais une vigne à planter, je la planterai avec l’optique de la faire monter un peu plus haut que ce qui se pratique dans le beaujolais actuellement;
J’ai reçu quelques coups de mains, de personnes rencontrées en diverses occasions;

J’ai eu de la chance, 2015 a été une très bonne année pour la culture de la vigne. Elle nous a offert de l’eau au printemps, beaucoup de chaleur l’été. la vigne n’a pas été malade.

Pendant ce temps, au jardin les lapins grossissent


Le temps des vendanges est venu, nous avons récolté le raisin, avec l’aide de la famille, et de deux amis.
Il n’y en avait pas beaucoup, mais c’est quand m^me du travail. à peine 600 kg là ou on en attend 10 fois plus.

Je n’ai pas d’images de ce moment.
J’ai ensuite vinifié le raisin chez un vigneron bio, qui a eu la gentillesse de me laisser un peu de place, et qui a bien voulu partager avec moi un peu de son savoir-faire.
Celà m’a permis de m’occuper de mon raisin simplement.
j’ai finalement sorti une bouteille de la cuvée au printemps 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.